Le Sexe chez les 1º BOURBONS raconté à mes potes par YAN LE MAZADEC

Le Sexe chez les 1º BOURBONS raconté à mes potes

Titre de livre: Le Sexe chez les 1º BOURBONS raconté à mes potes

Auteur: YAN LE MAZADEC


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

YAN LE MAZADEC avec Le Sexe chez les 1º BOURBONS raconté à mes potes

Livres connexes

De tous temps, le sexe a joué un rôle déterminant chez les hommes qui nous ont gouvernés. Ce n’est pas les récentes affaires qui vont me contredire. A l’époque des Rois, les demi-mondaines se pressaient dans les palais Princiers pour donner à nos Monarques des moments de jouissances extraordinaires et ainsi leurs apporter détente et plaisirs.
Les Gabrielle d’Estrées, les Françoise de Montespan et nombre de jeunes filles plus ou moins délurées, s’activaient auprès de nos Souverains pour le plus grand bonheur des organes Royaux.
Alors, un ouvrage de plus sur le sexe Monarchique ? Hé bien oui ! Mais celui-ci est bourré d’humour. Leurs turpitudes et le stakhanovisme qu’elles mettaient à l’accomplissement de leurs taches, sont racontés dans ce livre avec ce qu’il faut de drôleries pour vous tenir en haleine.

Christian Mazade, dit Yan Le Mazadec est né en 1950. Après une carrière dans le nautisme en Bretagne, il prend sa retraite sur son voilier. Devenu enfin gitan des mers, c’est la nuit, assis à la table à carte, le bateau tirant doucement sur son mouillage, qu’il écrit.
Ses romans et récits sont imprégnés du style d’Audiard et des belles pages de San Antonio. ‘’La Bible racontée à mes potes ‘’ et ‘’La vie de Jésus racontée à mes potes’’ sur Amazon, viennent compléter ses recettes de cuisines totalement déjantées que vous pouvez consulter gratuitement sur www.shoupiac.fr
Cette passion pour l’écriture a commencée très tôt, à la communale où ses maîtres pensant l’humilier, lisaient devant la moitié juvénile féminine de la classe ses rédactions déjà satiriques! C’était sans compter sur ses espiègleries ‘’récréationnesques’’ qui ramenaient toujours à lui son public féminin, perdu le temps des cours.